La relation d’aide manuelle

Va libérer les immobilités, les tensions et reconstruire une dynamique sensorielle cohérente dans l’ensemble du corps. C’est une approche douce, respectueuse et profonde. Ce n’est pas un massage, la personne reste habillée le toucher se fait par des pressions légères mais appuyées afin de libérer les zones concernées. La personne participe par sa présence et son écoute.

La relation d’aide manuelle peut s’effectuer sur table de traitement ou en position assise. Elle permet d’accroître les capacités perceptives de la personne accompagnée, qui se met alors à percevoir sa propre intériorité.

Cet outil est issu de l’ostéopathie et s’appuye sur le fonctionnement des Fascia.

Les fascias (aussi appelé tissus conjonctifs) représentent l’ensemble des tissus qui enveloppent la majorité des structures du corps: muscles, nerf, os, vaisseaux sanguins. Les fascias séparent et en même temps connectent toutes ces structures entre elles. Au niveau musculaire, chaque fibre est enveloppée par des fascias.
Les fascias « traversent » le muscle comme une toile d’araignée et se rejoignent à l’extrémité pour former les tendons qui attachent le muscle à l’os. La structure qui relie l’os au tendon qu’on appelle le périoste est aussi une forme de fascia, comme le sont les ligaments qui connectent les os entre eux.

Vidéo d’information sur les Fascia – ARTE

La gestuelle, la Gymnastique Sensorielle

C’est une activité corporelle, un temps de remise en forme et d’écoute de soi à partir de cette intériorité vivante. Elle propose des enchaînements de mouvements simples mais inhabituels effectués dans une lenteur relâchée. La personne est sollicitée dans sa globalité physique et psychique. Elle peut être la continuité de l’approche manuelle afin que la personne gagne en autonomie, mais aussi une démarche personnelle.

La Méditation Pleine Présence®

C’est un temps d’écoute méditative, dans une posture immobile, relâchée, yeux fermés, un temps d’écoute de son intériorité en mouvement.

C’est un moment où l’on se laisse enseigner par son corps. On apprend, petit à petit, à percevoir ce qui est présent plutôt que ce qui manque, à relâcher un contrôle parfois épuisant, à percevoir que ne pas agir physiquement n’est pas synonyme de “ne rien faire”.

Le fondateur Danis Bois en parle sur ce podcast

La parole Sensible

C’est le temps de la mise en mots du vécu corporel ( toucher, gestuelle, introspection ) qui validera et donnera du sens au ressenti. Que ce ressenti ne soit pas éphémère mais qu’il puisse être utile dans la vie quotidienne.

L’écriture Sensible

 C’est coucher sur papier ce vécu, c’est se laisser écrire à partir de ce vécu afin qu’il puisse devenir un nouveau référentiel, si on le désire.